Accueil

 

Bienvenue

 


COMMUNIQUE DU 2 DECEMBRE 2021 DE LA DIRECTION DU CENTRE HOSPITALIER AIN VAL DE SAONE.


Pont de Veyle, le 2 décembre  2021

Objet : note d’information à l’attention des familles des patients et résidents des sites de Pont de Veyle, Thoissey et Montmerle sur Saône.

 

Mesdames, Messieurs

Les fêtes de fin d’année s’approchent à grand pas, et l’établissement se prépare à cette période tant appréciée. Les équipes seront une fois de plus attentionnées à donner le plus de joie et de bonheur possible aux patients et résidents de l’hôpital.

 

Cette année encore, il sera nécessaire de composer avec le virus qui continue de faire parler de lui.

Deux outils nous permettent de lutter au quotidien, la vaccination et le respect des gestes barrière.

  • La quasi-totalité des résidents a reçu au moins les 2 premières injections, et d’ici la mi-décembre, l’intégralité des résidents consentants bénéficieront d’un schéma vaccinal complet les protégeant. Nous incitons vivement les visiteurs à faire de même, le passe sanitaire des plus de 65 ans éligibles devenant caduc le 15 décembre.
  • Dans ce contexte particulier et afin de préserver nos patients/résidents, nous demandons aux visiteurs d’être très vigilants quant au maintien des gestes barrières en particulier l’hygiène des mains et le port de masque en continu en évitant tout regroupement, embrassade …

 

***

La recrudescence des cas de Covid dans la population générale et l’apparition du nouveau variant Omicron, ne nous permettront pas de maintenir les  repas accompagnants pour Noël et jour de l‘an.

En revanche,  des goûters pourront être organisés l’après midi,  en respectant quelques règles :

  • 3 accompagnants maximum par résident
  • la venue des mineurs en dessous de 12 ans est fortement déconseillée (sinon port du masque pendant toute la durée de la visite)
  • les goûters seront organisés dans des espaces dédiés (ex : salle d’animation, salle à manger commune) et non dans les chambres, cela afin de permettre  la distanciation physique.

 

Les familles qui sont désireuses d’organiser un goûter avec leur proche doivent le signaler à l’adresse mail suivante info@ch-avs.fr pour le 10 décembre 2021  en précisant le jour et l’heure qui les intéressent. Nous ferons en sorte de répondre à toutes les demandes en fonction de leur nombre et de nos possibilités.

 

Les horaires de visites restent identiques c’est-à-dire que les portes de l’établissement ouvrent à 11 heures et ferment à 18 heures.

 

Nous sommes conscients que ces mesures restent encore très contraignantes mais elles sont  indispensables pour assurer la sécurité de tous.

Avec leur strict respect, nous serons en capacité de maintenir l’ensemble des activités si chères aux résidents : repas pris en commun, animations, libre circulation…. Toutefois, si la situation sanitaire venait à se dégrader au sein d’un des sites de l’hôpital, nous serions dans l’obligation d’envisager des mesures de restriction, conformément aux directives gouvernementales.

 

Nous sommes convaincus que nous pouvons, tous ensemble, passer sereinement cette période sensible, nous comptons donc sur votre civisme et le respect des consignes pour nous aider à protéger et accompagner avec bienveillance les patients et résidents.

 

En vous souhaitant de bonnes fêtes, nous vous prions d’agréer nos salutations les meilleures

 

 

Le Directeur

Claude MARECHAL


COMMUNIQUE DU 20/01/2021 DE LA DIRECTION DU CENTRE HOSPITALIER AIN – VAL DE SAONE


 

Le conseil de surveillance, le corps médical et la direction souhaitent à l’ensemble des lecteurs du site leurs vœux de bonne et heureuse année 2021.

L’année qui vient de s’achever a placé les établissements de soins dans une situation inédite, qu’ils ont su affronter pour mener au mieux leur mission de service public.

Aujourd’hui, l’étape de la vaccination de masse progressive mobilise notre énergie car elle représente la perspective, l’espoir d’une sortie de la situation de crise.

Il est apparu important de faire un point d’information sur cette étape importante.

 

Le déroulement de la vaccination

Au sein du centre hospitalier Ain Val de Saône, l’organisation globale de la vaccination contre la COVID- 19 a débuté dès le 24 décembre avec la création d’un comité de pilotage pluri professionnel spécifiquement mis en place à cet effet, en lien avec les autorités sanitaires locales.

Dans la foulée, les médecins ont commencé à recueillir les consentements, soit auprès des résidents, soit par l’intermédiaire de leur famille ou auprès des tuteurs ou des personnes de confiance. La planification des consultations pré vaccinales était un point de départ essentiel et nécessaire qui a pris beaucoup de temps au corps médical, afin de pouvoir délivrer une information claire et compréhensible, et détecter toute contre-indication.


Pourquoi se faire vacciner
?

  • Être vacciné permet de se protéger contre cette maladie qui peut tuer

  • Plus la population sera vaccinée, plus nous tendrons vers une immunité collective qui ralentira la propagation de l’épidémie


Un vaccin efficace
:

  • Il assure une protection de 95% contre la Covid-19, y compris les formes graves

  • Il a été autorisé par l’Agence européenne du médicament

  • la balance entre le bénéfice attendu de la vaccination et le risque d’un effet secondaire est favorable

     

A partir de mardi 19 janvier, une équipe de vaccinateurs va se déplacer sur chaque site (Montmerle, puis Thoissey puis Pont de Veyle), afin de vacciner les résidents de l’EHPAD et de l’USLD, sur trois jours. Au total, ce seront 122 résidents vaccinés avec le vaccin du laboratoire Pfizer / BioNTech, d’ici la fin de la semaine.

La deuxième injection du vaccin est à ce jour prévue pour le mois de février et pourra intégrer les résidents qui n’ont pas participé à la première séance.

Pour les résidents du CHAVS, la réalisation des premières vaccinations est porteuse d’espoir. Ce ne sera pas tout de suite un retour à la vie normale, mais  certaines contraintes pourraient être envisagées différemment.

Lutter contre l’épidémie, se protéger et protéger les autres de la Covid-19, est l’affaire de tous.

 


Communiqué du 10/11/2020

LA MAISON BOUCHACOURT : SAINT LAURENT SUR SAONE
LA RESIDENCE D’URFE : BAGE LE CHATEL – FEILLENS
CENTRE HOSPITALIER AIN – VAL DE SAONE : PONT DE VEYLE – THOISSEY – MONTMERLE SUR SAONE


 

 La direction commune de ces trois établissements souhaite réaliser un point de situation « suivi COVID19 » à la date du 10 novembre 2020.

                                                                                                                                           ****

Le contexte général

Comme chacun d’entre nous peut le constater dans son quotidien, la circulation du virus COVID se poursuit, et nos hôpitaux et nos EHPAD, qui hébergent un public fragile en collectivité, sont particulièrement exposés, d’autant plus que les régions Auvergne – Rhône Alpes et la Bourgogne – Franche Comté affichent depuis plusieurs semaines les taux d’incidence les plus élevés de France.
S’adaptant à l’évolution de la situation, le gouvernement a décidé d’ajuster les modes de visite en EHPAD, les visites en chambre sont désormais interdites. En conséquence il a été nécessaire, quand la situation locale le permet, de les prévoir dans des lieux communs, et de réactiver et privilégier les échanges en visioconférence.

La situation des établissements de la direction commune

Malgré ce contexte pessimiste, les prises en charge sont réalisées par des équipes maintenant rompues aux gestes barrières et fortes de l’expérience acquise lors de la première vague virale du printemps. Elles agissent en lien avec les autorités locales et sanitaires, et disposent des matériels de prévention et de protection en quantité satisfaisante.
Ces équipes demeurent néanmoins très sollicitées, car peu nombreuses en raison des arrêts de travail et de l’absence de candidatures pour des remplacements. Elles se sont donc recentrées sur les tâches prioritaires (soins et accompagnement des résidents dont certains sont malades, désinfection renforcée des locaux) et sollicitent la compréhension et le soutien des familles.
Pour autant, les équipes continuent de mettre l’accent sur l’accompagnement durant cette période : animations individuelles, échanges avec les familles par visio-conférence, transmission de photos par mail, réception de colis,… mesures déclinées par le personnel d’animation et de vie sociale, ainsi que par les psychologues renforcés par les moyens supplémentaires qu’a accordés le département.
Nous espérons que les tests antigéniques décidés par le gouvernement permettront d’être mieux armés pour appréhender l’évolution épidémique au sein du personnel.

Site de Pont de Veyle

En l’absence de cas positif, les visites se poursuivent sous forme d’accueil sur rendez-vous, les rencontres se déroulent en des lieux dédiés et sécurisés, conformément aux directives gouvernementales.
L’hôpital reçoit en hospitalisation dans son secteur « covid » des patients âgés en provenance du domicile ou d’autres EHPAD du secteur. Ces transferts inter-établissements se font prioritairement au sein des établissements de la Direction Commune, et ont permis d’accueillir dans les meilleures conditions l’ensemble des personnes symptomatiques le nécessitant.

Site de Thoissey

Le site de Thoissey a été sensiblement éprouvé par le virus. Le confinement de l’établissement décidé dès le 14 octobre et le transfert des résidents symptomatiques vers Pont de Veyle n’ont pas permis de maitriser complètement l’épidémie. De ce fait, une unité « Covid » a également été créée sur le site.
Le pic épidémique a néanmoins été franchi, les guérisons priment désormais sur les nouvelles infections.
L’annexe Milroses a dû être fermée provisoirement et les résidents ont été accueillis dans d’autres services pour concentrer les ressources humaines sur le site de l’hôpital.
Une réflexion sur la réouverture aux visites est en cours afin qu’elle puisse dans un premier temps bénéficier aux résidents sains et à ceux guéris du virus.

La Maison Bouchacourt : Saint Laurent sur Saône

Suite au constat de cas positifs, l’établissement est toujours confiné à ce jour. Ce confinement indispensable permet de maitriser progressivement l’épidémie qui est gérée en lien avec les autorités locales et sanitaires (ARS, mairie, CH Ain – Val de Saône). Les transferts des patients symptomatiques se font en lien avec les sites hospitaliers de Pont de Veyle et de Thoissey, pour les formes les plus graves.
Une cellule de suivi se réunit régulièrement pour actualiser les mesures prises et anticiper une éventuelle réouverture encadrée et sans danger d’importation du virus. Les modalités s’appliquant à ce déconfinement progressif seront dès que possible communiquées aux familles et aux résidents.

La Rivière d’argent : Montmerle sur Saône

Là aussi des cas ont été relevés et toutes les dispositions ont été prises notamment le confinement en chambre qui s’est donc à nouveau imposé.
Des tests globaux de dépistage sont en cours, si les résultats le permettent, les visites sur rendez-vous reprendront prochainement.
Les résidents de l’unité de vie protégée ont été maintenus dans leur lieu de résidence habituel, les autres personnes atteintes ont été hospitalisées en médecine à Thoissey afin de contenir l’épidémie.

La Résidence d’Urfé : Bagé le Châtel – Feillens

Devant l’apparition de symptômes chez certaines personnes, des tests généralisés sur les résidents et des tests ciblés pour les agents de l’établissement ont été réalisés immédiatement et l’établissement a dû être confiné, suite au constat de cas positifs.
Pour le moment, les repas sont pris en chambre et les visites sont interdites afin de maitriser l’épidémie. Les résidents symptomatiques nécessitant des soins particuliers sont hospitalisés sur les sites de médecine de la Direction Commune.
La situation est réévaluée hebdomadairement lors de la cellule de suivi. Lorsque la situation sera à nouveau stabilisée, une procédure de déconfinement sera mise en place.

                                                                                                                                           ****

Un suivi régulier et collégial évalue, de manière individualisée, l’évolution de la situation pour chaque site et il nous semble avoir passé le pic épidémique et envisager un allègement des contraintes. Dans cette perspective, le déconfinement attendu s’effectuera indépendamment dans chaque établissement.
Soyez assuré que les efforts de la Direction et de l’ensemble des professionnels tendent à garantir le meilleur accompagnement de toutes les personnes âgées, patients ou résidents.

                                    La direction

 


Communiqué CHAVS BOUCHACOURT 22.10.2020


SITUATION SANITAIRE DE LA MAISON BOUCHACOURT de SAINT LAURENT SUR SAONE

La diffusion du virus covid 19 se poursuit dans les départements de la Saône et Loire et de l’Ain, et l’EHPAD « la Maison Bouchacourt » situé à leurs confins est à son tour concerné.

A la suite de tests ciblés, initiés par la direction et l’équipe soignante, il s’avère que  quatre résidents sont positifs.

Cette situation nous met dans l’obligation de suspendre provisoirement les visites et les sorties de l’ensemble des résidents, afin de maitriser l’épidémie  au plus vite. Ces derniers prendront leurs repas en chambre, afin de restreindre autant que possible les contacts potentiellement dangereux. Un accompagnement individuel sera autant que possible mis en place pour soutenir le moral.

Parallèlement, un dépistage systématique parmi les résidents va être organisé dans les meilleurs délais, afin d’identifier clairement les limites de l’épidémie et adapter le fonctionnement de l’établissement.

Les familles et proches des résidents, ainsi que les autorités locales et sanitaires ont été informés de la situation et seront régulièrement tenus au courant et associés aux décisions à prendre.

Les équipes sont mobilisées pour soigner les personnes atteintes, préserver les personnes indemnes, et renforcer les mesures d’hygiène au sein des locaux, en lien avec les établissements de santé environnants. Une cellule de crise interne se réunit à un rythme rapproché pour adapter l’organisation à l’évolution de la situation.

La direction et l’équipe soignante de l’établissement sont conscientes des désagréments qu’engendrent ces restrictions, elles cherchent au quotidien à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la sécurité et au confort des résidents, et forment des vœux pour qu’une amélioration du contexte sanitaire général permette de les alléger dès que possible.  

 

 


Communiqué CHAVS 20.10.2020


 

La progression que connait le virus tout spécifiquement dans le département de l’Ain ne pouvait qu’impacter les établissements de soins et d’hébergement, le nôtre ne fait malheureusement pas exception.

Cette situation nous a mis dans l’obligation de restreindre les contacts exposant les résidents et patients des sites de THOISSEY afin de les préserver d’une contamination alors que certains cas positifs ont été relevés. (Cf. communiqué du 14.10.2020 infra)

Une mesure analogue a également dû être prise de manière préventive pour l’EHPAD « La Rivière d’argent » de Montmerle sur Saône où aucun cas n’a été à ce jour identifié, mais où un dépistage ciblé de certains résidents devrait éclairer la situation. Dans ce contexte, nous avons dû solliciter les familles pour reporter leurs visites de quelques jours afin d’écarter tout risque de contamination.

Enfin concernant le site de Pont de Veyle, où aucun cas endogène n’a été relevé à ce jour, une limitation des visites vient d’être mise en place, pour limiter les flux afin de garantir la sécurité des résidents.

Le secteur « médecine covid » de Pont de Veyle où ont été hospitalisés des patients extérieurs demeurera inaccessible aux visites, les patients qui s’y trouvent devront attendre d’en être ressortis pour renouer avec des contacts extérieurs.

Néanmoins à compter du mercredi 21 octobre 2020, les familles pourront continuer de rencontrer leur parent dans la limite de 2 visites hebdomadaires, avec un maximum de 2 visiteurs à chaque fois.

La direction et l’équipe soignante de l’établissement sont conscientes des désagréments qu’engendrent ces restrictions, elles cherchent au quotidien à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la sécurité et au confort des résidents et patients de la structure, et forment des vœux pour qu’une amélioration du contexte sanitaire général permettent de les alléger dès que possible.

 

 

Comments are closed