Accueil

 

Bienvenue

 

 


Communiqué du 10/11/2020

LA MAISON BOUCHACOURT : SAINT LAURENT SUR SAONE
LA RESIDENCE D’URFE : BAGE LE CHATEL – FEILLENS
CENTRE HOSPITALIER AIN – VAL DE SAONE : PONT DE VEYLE – THOISSEY – MONTMERLE SUR SAONE


 

 La direction commune de ces trois établissements souhaite réaliser un point de situation « suivi COVID19 » à la date du 10 novembre 2020.

                                                                                                                                           ****

Le contexte général

Comme chacun d’entre nous peut le constater dans son quotidien, la circulation du virus COVID se poursuit, et nos hôpitaux et nos EHPAD, qui hébergent un public fragile en collectivité, sont particulièrement exposés, d’autant plus que les régions Auvergne – Rhône Alpes et la Bourgogne – Franche Comté affichent depuis plusieurs semaines les taux d’incidence les plus élevés de France.
S’adaptant à l’évolution de la situation, le gouvernement a décidé d’ajuster les modes de visite en EHPAD, les visites en chambre sont désormais interdites. En conséquence il a été nécessaire, quand la situation locale le permet, de les prévoir dans des lieux communs, et de réactiver et privilégier les échanges en visioconférence.

La situation des établissements de la direction commune

Malgré ce contexte pessimiste, les prises en charge sont réalisées par des équipes maintenant rompues aux gestes barrières et fortes de l’expérience acquise lors de la première vague virale du printemps. Elles agissent en lien avec les autorités locales et sanitaires, et disposent des matériels de prévention et de protection en quantité satisfaisante.
Ces équipes demeurent néanmoins très sollicitées, car peu nombreuses en raison des arrêts de travail et de l’absence de candidatures pour des remplacements. Elles se sont donc recentrées sur les tâches prioritaires (soins et accompagnement des résidents dont certains sont malades, désinfection renforcée des locaux) et sollicitent la compréhension et le soutien des familles.
Pour autant, les équipes continuent de mettre l’accent sur l’accompagnement durant cette période : animations individuelles, échanges avec les familles par visio-conférence, transmission de photos par mail, réception de colis,… mesures déclinées par le personnel d’animation et de vie sociale, ainsi que par les psychologues renforcés par les moyens supplémentaires qu’a accordés le département.
Nous espérons que les tests antigéniques décidés par le gouvernement permettront d’être mieux armés pour appréhender l’évolution épidémique au sein du personnel.

Site de Pont de Veyle

En l’absence de cas positif, les visites se poursuivent sous forme d’accueil sur rendez-vous, les rencontres se déroulent en des lieux dédiés et sécurisés, conformément aux directives gouvernementales.
L’hôpital reçoit en hospitalisation dans son secteur « covid » des patients âgés en provenance du domicile ou d’autres EHPAD du secteur. Ces transferts inter-établissements se font prioritairement au sein des établissements de la Direction Commune, et ont permis d’accueillir dans les meilleures conditions l’ensemble des personnes symptomatiques le nécessitant.

Site de Thoissey

Le site de Thoissey a été sensiblement éprouvé par le virus. Le confinement de l’établissement décidé dès le 14 octobre et le transfert des résidents symptomatiques vers Pont de Veyle n’ont pas permis de maitriser complètement l’épidémie. De ce fait, une unité « Covid » a également été créée sur le site.
Le pic épidémique a néanmoins été franchi, les guérisons priment désormais sur les nouvelles infections.
L’annexe Milroses a dû être fermée provisoirement et les résidents ont été accueillis dans d’autres services pour concentrer les ressources humaines sur le site de l’hôpital.
Une réflexion sur la réouverture aux visites est en cours afin qu’elle puisse dans un premier temps bénéficier aux résidents sains et à ceux guéris du virus.

La Maison Bouchacourt : Saint Laurent sur Saône

Suite au constat de cas positifs, l’établissement est toujours confiné à ce jour. Ce confinement indispensable permet de maitriser progressivement l’épidémie qui est gérée en lien avec les autorités locales et sanitaires (ARS, mairie, CH Ain – Val de Saône). Les transferts des patients symptomatiques se font en lien avec les sites hospitaliers de Pont de Veyle et de Thoissey, pour les formes les plus graves.
Une cellule de suivi se réunit régulièrement pour actualiser les mesures prises et anticiper une éventuelle réouverture encadrée et sans danger d’importation du virus. Les modalités s’appliquant à ce déconfinement progressif seront dès que possible communiquées aux familles et aux résidents.

La Rivière d’argent : Montmerle sur Saône

Là aussi des cas ont été relevés et toutes les dispositions ont été prises notamment le confinement en chambre qui s’est donc à nouveau imposé.
Des tests globaux de dépistage sont en cours, si les résultats le permettent, les visites sur rendez-vous reprendront prochainement.
Les résidents de l’unité de vie protégée ont été maintenus dans leur lieu de résidence habituel, les autres personnes atteintes ont été hospitalisées en médecine à Thoissey afin de contenir l’épidémie.

La Résidence d’Urfé : Bagé le Châtel – Feillens

Devant l’apparition de symptômes chez certaines personnes, des tests généralisés sur les résidents et des tests ciblés pour les agents de l’établissement ont été réalisés immédiatement et l’établissement a dû être confiné, suite au constat de cas positifs.
Pour le moment, les repas sont pris en chambre et les visites sont interdites afin de maitriser l’épidémie. Les résidents symptomatiques nécessitant des soins particuliers sont hospitalisés sur les sites de médecine de la Direction Commune.
La situation est réévaluée hebdomadairement lors de la cellule de suivi. Lorsque la situation sera à nouveau stabilisée, une procédure de déconfinement sera mise en place.

                                                                                                                                           ****

Un suivi régulier et collégial évalue, de manière individualisée, l’évolution de la situation pour chaque site et il nous semble avoir passé le pic épidémique et envisager un allègement des contraintes. Dans cette perspective, le déconfinement attendu s’effectuera indépendamment dans chaque établissement.
Soyez assuré que les efforts de la Direction et de l’ensemble des professionnels tendent à garantir le meilleur accompagnement de toutes les personnes âgées, patients ou résidents.

                                    La direction

 


Communiqué CHAVS BOUCHACOURT 22.10.2020


SITUATION SANITAIRE DE LA MAISON BOUCHACOURT de SAINT LAURENT SUR SAONE

La diffusion du virus covid 19 se poursuit dans les départements de la Saône et Loire et de l’Ain, et l’EHPAD « la Maison Bouchacourt » situé à leurs confins est à son tour concerné.

A la suite de tests ciblés, initiés par la direction et l’équipe soignante, il s’avère que  quatre résidents sont positifs.

Cette situation nous met dans l’obligation de suspendre provisoirement les visites et les sorties de l’ensemble des résidents, afin de maitriser l’épidémie  au plus vite. Ces derniers prendront leurs repas en chambre, afin de restreindre autant que possible les contacts potentiellement dangereux. Un accompagnement individuel sera autant que possible mis en place pour soutenir le moral.

Parallèlement, un dépistage systématique parmi les résidents va être organisé dans les meilleurs délais, afin d’identifier clairement les limites de l’épidémie et adapter le fonctionnement de l’établissement.

Les familles et proches des résidents, ainsi que les autorités locales et sanitaires ont été informés de la situation et seront régulièrement tenus au courant et associés aux décisions à prendre.

Les équipes sont mobilisées pour soigner les personnes atteintes, préserver les personnes indemnes, et renforcer les mesures d’hygiène au sein des locaux, en lien avec les établissements de santé environnants. Une cellule de crise interne se réunit à un rythme rapproché pour adapter l’organisation à l’évolution de la situation.

La direction et l’équipe soignante de l’établissement sont conscientes des désagréments qu’engendrent ces restrictions, elles cherchent au quotidien à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la sécurité et au confort des résidents, et forment des vœux pour qu’une amélioration du contexte sanitaire général permette de les alléger dès que possible.  

 

 


Communiqué CHAVS 20.10.2020


 

La progression que connait le virus tout spécifiquement dans le département de l’Ain ne pouvait qu’impacter les établissements de soins et d’hébergement, le nôtre ne fait malheureusement pas exception.

Cette situation nous a mis dans l’obligation de restreindre les contacts exposant les résidents et patients des sites de THOISSEY afin de les préserver d’une contamination alors que certains cas positifs ont été relevés. (Cf. communiqué du 14.10.2020 infra)

Une mesure analogue a également dû être prise de manière préventive pour l’EHPAD « La Rivière d’argent » de Montmerle sur Saône où aucun cas n’a été à ce jour identifié, mais où un dépistage ciblé de certains résidents devrait éclairer la situation. Dans ce contexte, nous avons dû solliciter les familles pour reporter leurs visites de quelques jours afin d’écarter tout risque de contamination.

Enfin concernant le site de Pont de Veyle, où aucun cas endogène n’a été relevé à ce jour, une limitation des visites vient d’être mise en place, pour limiter les flux afin de garantir la sécurité des résidents.

Le secteur « médecine covid » de Pont de Veyle où ont été hospitalisés des patients extérieurs demeurera inaccessible aux visites, les patients qui s’y trouvent devront attendre d’en être ressortis pour renouer avec des contacts extérieurs.

Néanmoins à compter du mercredi 21 octobre 2020, les familles pourront continuer de rencontrer leur parent dans la limite de 2 visites hebdomadaires, avec un maximum de 2 visiteurs à chaque fois.

La direction et l’équipe soignante de l’établissement sont conscientes des désagréments qu’engendrent ces restrictions, elles cherchent au quotidien à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la sécurité et au confort des résidents et patients de la structure, et forment des vœux pour qu’une amélioration du contexte sanitaire général permettent de les alléger dès que possible.

 


COMMUNIQUE du 14 octobre 2020 – Situation sanitaire de l’établissement

CETTE INFORMATION CONCERNE PRIORITAIREMENT LE SITE DE THOISSEY


Notre pays, et tout particulièrement la région Auvergne – Rhône Alpes connait depuis plusieurs semaines, et spécifiquement ces derniers jours une recrudescence des cas de covid 19.

Notre gouvernement, tout en arrêtant un certain nombre d’orientations a laissé aux directions d’établissements le soin de prendre, après une concertation interne, les mesures adaptées à la situation pour préserver au mieux la qualité de vie et la sécurité des personnes hébergées, hospitalisées ou salariées.

Le centre hospitalier Ain – Val de Saône, est un établissement public de santé implanté dans les communes de Pont de Veyle, Montmerle sur Saône et Thoissey. Ce dernier site dispose de 37 lits de médecine et de soins de suite et de réadaptation, 6 places d’accueil de jour et 165 lits d’EHPAD.

Sur le site de Thoissey un certain nombre de personnes ont présenté des symptômes pouvant laisser penser qu’elles étaient atteintes du virus covid 19.

Les prélèvements ont immédiatement été réalisés, et les résultats parvenus dès le lendemain ont laissé apparaitre 6 cas positifs parmi les résidents ce qui a amené la cellule de suivi covid, qui se réunit chaque semaine depuis le mois de mars 2020, à examiner la situation le jour même.

Cette cellule est composée des professionnels de l’établissement (médecins, direction générale, direction des soins, pharmaciens, cellule hygiène, service qualité, cadres de santé) et a pour mission de décider des mesures à prendre pour enrayer tout risque d’épidémie.

Pour mémoire, les consignes en vigueur depuis le déconfinement sont les suivantes :

• Des visites illimitées aux patients / résidents entre 11H00 et 20 h, avec un nombre maximal de deux visiteurs masqués simultanés, le respect des mesures barrières et l’inscription sur un registre
• Les repas pris en commun avec le respect des mesures de distanciation
• Le maintien des animations à l’exception de celles ayant un caractère alimentaire
• Les sorties et les permissions libres avec respect des mesures barrières

Afin de prévenir tout développement d’une épidémie, la cellule préconise une restriction complète des contacts comme étant la solution la plus adaptée, ce qui implique :

– La suspension des repas en commun et des animations
– Le confinement en chambre avec le consentement du patient
– La suspension des visites
– La suspension des sorties et permissions
– L’arrêt de toutes les admissions

Parallèlement, les opérations de dépistages parmi les résidents et patients seront déployées pour identifier sans délai tout cas positif.

Le corps médical, la direction, l’encadrement et l’ensemble des soignants sont bien conscients de ce que cette restriction de liberté a de préjudiciable à la qualité de vie de nos anciens.

Les services compétents de l’hôpital, en particulier l’accueil et le service hygiène, ainsi que les cadres de santé restent à la disposition des familles et des proches pour tout complément d’information.

Un nouveau communiqué sera publié dès que la situation aura évolué.

Comptant sur votre compréhension et votre soutien.


Centre hospitalier Ain Val de Saône, site de THOISSEY : l’EHPAD dans ses nouveaux locaux


Le centre hospitalier Ain – Val de Saône vit un moment institutionnel intense.

En ce début du mois d’octobre 2020, s’ouvre en effet un nouveau chapitre de son histoire.

L’emménagement dans les nouveaux locaux

La nouvelle construction que tous les Thoisseyens, tous les salariés, tous les patients et résidents de l’hôpital, leurs familles et leurs amis, voient progresser depuis maintenant plus de trois années est achevée, et aussitôt l’emménagement des résidents va débuter.

Toutes les équipes se sont mobilisées pour mettre la main à la pâte, et de nombreux agents retraités sont venus prêter main-forte pour que les locaux soient parfaits avant l’arrivée de leurs nouveaux occupants.

Les familles des résidents ont été tenues informées de l’avancée des opérations, et conviées, dans le respect des gestes barrières, à accompagner leur parent une fois installé dans sa chambre.

Dans une joyeuse effervescence, une fois les cartons bouclés, la découverte de ces magnifiques locaux a fait s’écarquiller les yeux, chacun est parti en reconnaissance de son nouveau cadre de vie et de son environnement, accompagné et soutenu par des équipes renforcées pour la circonstance afin d’aider les résidents à s’approprier ce nouveau cadre de vie.

Un nouveau lieu de vie : le Platane d’orient

C’est cet arbre remarquable, majestueux et rare (la découpe des feuilles diffère du commun des platanes) qui donne son nom au nouveau bâtiment, et va offrir à la belle saison un ombrage appréciable aux résidents et à leurs visiteurs, au bord du ruisseau des Echudes.

Il est situé sur les terrains qu’a acquis l’hôpital en vue de la construction, projetée dès l’année 2013, validée par les instances compétentes en 2015, et démarrée en 2017.

Ce projet d’un cout de 11 millions d’euros va permettre d’améliorer sensiblement la qualité d’accueil et la sécurité des 80 résidents qui vont s’y installer et des salariés qui vont maintenant y exercer.

Situé sur 3 niveaux et d’une surface déployée de 4 500 mètres carrés, il comprend 80 chambres individuelles de 20 à 25 m2, situées en périphérie avec les vues les plus agréables, un patio central permettant des vues traversantes depuis les lieux de séjour.

Au rez-de-chaussée, un grand salon d’entrée donnant sur la cour, une unité de vie protégée de 14 chambres, un accueil de jour de 6 places un PASA (pôle d’activité et de soins adaptés) de 14 places et tous les locaux logistiques. Chacune de ces 3 unités sont dotées d’un jardin extérieur sécurisé.

A chacun des 2 étages, 33 chambres individuelles dotés d’éléments de confort et d’accès aux technologies, et tous les locaux communs et professionnels nécessaires, dont les restaurants, salons, salles d’activité, de détente, de rééducation dotés de grandes terrasses extérieures.

De vastes et lumineux espaces de vie, des chambres entièrement pensées et équipées pour recevoir dans les meilleures conditions nos anciens nécessitant un accompagnement et une aide à l’autonomie vont permettre à chacun de disposer d’un espace privatif confortable et de lieux propices à une vie sociale épanouie.

Et maintenant : l’EHPAD va poursuivre sa mue

Les 47 résidents du Pavillon Bastide, intègrent donc un nouveau logement, puis une partie de ce bâtiment va être en partie rasée et reconstruite, la partie restante, coté rue de l’hôpital, va être complètement restructurée. Un programme d’environ 4 millions d’euros se déroulera en 2021 / 2022, afin d’offrir à l’issue 48 chambres individuelles et les locaux communs correspondants aux normes de confort actuelles.

33 résidents de l’EHPAD Milroses quittent également leur ancien domicile. Dans un premier temps, le 2e étage va être désaffecté et 41 résidents continueront de résider aux 2 premiers niveaux en attendant de s’installer dans le pavillon Bastide réhabilité.

Après ce second déménagement, l’hôpital ne conservera qu’un seul site sur Thoissey, le devenir des murs de l’EHPAD Milroses, dont il est propriétaire fait actuellement l’objet d’une réflexion.

 

 


COMMUNIQUE DE PRESSE
Pont de Veyle, jeudi 18 juin 2020


Epidémie de covid-19Une sortie de confinement toute en douceur

Depuis notre dernier communiqué du 29 avril, la situation sanitaire s’est grandement améliorée et nous avons amorcé une sortie de confinement toute en douceur entre contrôle des risques et respect des droits des personnes et des familles.

Les campagnes de dépistage organisées en avril se sont accompagnées de la création d’une zone covid sur les sites de Thoissey, puis de Pont de Veyle avec l’association des praticiens spécialisés en hygiène des deux hôpitaux et l’aide des infectiologues du centre hospitalier de Fleyriat. Depuis le 12 mai et avec l’accord du Docteur CANU, infectiologue référente covid pour le département, la zone covid de Thoissey de 12 lits a été supprimée et une zone covid à Pont de Veyle d’une capacité de 8 lits a été maintenue afin de pouvoir accueillir d’éventuels nouveaux cas covid provenant des sites de Pont de Veyle, Thoissey, Montmerle / Saône, St Laurent / Saône, Bâgé le Chatel, Feillens, Romanèche-Thorins.

La mobilisation des équipes et le respect strict des mesures barrière ont favorisé le recul du virus : il n’y a pas eu de nouveaux cas depuis le 30 avril. Les admissions en EHPAD et hébergement temporaire ont d’ailleurs repris sous conditions, sur l’ensemble des sites, y compris à Pont de Veyle.

Le retour des activités et des animations

Différentes activités et animations ont finalement pu reprendre depuis le 12 mai :

  • Les activités de coiffure et pédicure (avec application des mesures barrières, signature d’une charte par les intervenants…).
  • Certaines animations, en petits groupes (jeux, lecture journal…)
  • Les repas en commun avec un nombre sécuritaire et respect de la distance

Pour le moment, ces activités et animations sont réalisées uniquement si les gestes barrières peuvent être respectés (port du masque, renforcement hygiène des mains, distance réglementaire, désinfection des surfaces).

Certaines activités et animations ne sont pas encore autorisées. C’est le cas des activités de cuisine thérapeutique ou d’atelier culinaire et des sorties à l’extérieur de l’établissement parce que cela obligerait la personne à une mise en « quatorzaine » au retour.

La réouverture aux visites : un nouvel assouplissement

Les visites des familles ont commencé dès le 27 avril selon les modalités (mesures barrières) définies dans le Plan de Reprise d’Activité transmis à l’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes-Auvergne. Ce Plan a été réévalué en Cellule de suivi le 26 mai et ajusté en fonction de l’évolution de l’épidémie et des recommandations ministérielles.

Les visites des familles en chambre ont enfin pu être organisées à compter du 6 juin notamment pour permettre la très attendue fête des mères pour le plus grand plaisir de tous et en toute sécurité sur chaque site. Les familles sont en demande croissante pour un retour à la normale, les dernières annonces gouvernementales permettront de les satisfaire dès la semaine prochaine. Les établissements continueront à s’organiser pour garantir la sécurité de tous.

Les dangers du covid et l’apparition brutale du confinement et de ses conséquences dans le quotidien des résidents peuvent provoquer des réactions de stress, d’anxiété voire de déprime qui peuvent se manifester de plusieurs manières chez une personne sur les plans physique, psychologique, émotionnel et comportemental. Les équipes restent mobilisées pour soutenir les résidents et leur famille face à ces réactions tout à fait compréhensibles, vu le contexte.

Covid et canicule

Cet été, en cas de fortes chaleurs (canicule) l’utilisation des ventilateurs sera très encadrée. Les recommandations ministérielles stipulent que l’utilisation d’un ventilateur est contre indiquée dans les espaces collectifs.

Dans les chambres particulières, l’utilisation du ventilateur est possible, il devra être arrêté dès l’entrée d’une autre personne. En revanche il n’est pas autorisé dans les chambres à deux lits. L’utilisation des climatiseurs mobiles demeure impossible dans les chambres (Cf. règlement intérieur). Les brumisateurs sont à fournir par les familles.

Une aération régulière de 10 à 15 mn deux fois par jour et des mesures de refroidissement corporel (gants de toilette, poches de glace, draps humides …) seront assurées par le personnel.

Toutes ces actions s’inscrivent dans l’objectif de répondre au mieux aux besoins des patients et des résidents, en tenant compte des contraintes et des mesures réglementaires. La solidarité et la responsabilité de chacun nous permettront de sortir de cette crise sans précédent.

Contact : M Claude MARECHAL – Dr Nicolas RULLIERE – info@ch-avs.fr http://www.ch-avs.fr/

 

Comments are closed